Eau d'orage de Marcel VIOLET

Publié le par APPORT BUSINESS

Eau Violet

En 1938, il effectue une étude concernant les réactions de cultures microbiennes exposées aux différentes couleurs du spectre21. Le hasard lui fait interrompre une expérience. En la reprenant, il constate que des modifications profondes, et apparemment inexplicables, se sont produites pendant la période supposée d'arrêt. Ses expériences de contrôle lui confirment l'existence d'un rayonnement pénétrant non lumineux qui, associé au rayonnement lumineux visible, en modifie profondément l'action et peut même, dans certains cas, en changer le sens ; il constate que l'eau soumise à l'action de ce rayonnement paraît l'emmagasiner.

Ses recherches sont interrompues par la Seconde Guerre mondiale.

Après la guerre, il reçoit des informations d'un grand intérêt pour ses travaux grâce à une étude sur les phénomènes à variation périodique publiée par le général Henri Sabatier[réf. nécessaire] en avril 1948 dans le Bulletin d'information technique et scientifique de la Section technique de l'armée française.

Cela permet à René Barthélemy de considérer, après avoir fait des recherches systématiques pour tenter d'identifier le rayonnement de Marcel Violet, que ce dernier appartient aux phénomènes oscillatoires d'une gamme de fréquence située au-delà de 22. Selon Marcel Violet, l'eau soumise à ce rayonnement a des effets bénéfiques sur la santé et la croissance des plantes, comme l'aurait l'eau d'orage. Marcel Violet aimait en effet à rappeler que c’était les effets extraordinaires des pluies d’orage sur la croissance spectaculaire des légumes et le comportement des animaux qui abandonnent leur abreuvoir pour boire de préférence l’eau qui ruisselle après la pluie et les éclairs, qui l’inspirèrent à rechercher les causes de biodynamisation naturelle de l’eau d’orage.

Il consacre désormais le reste de son existence à l'explication de ces phénomènes empiriques et cherche à mettre au point un instrument de mesure. Il invente notamment un procédé de traitement électro-vibratoire de l'eau (brevet FR1142722). La commission de l'Académie nationale de médecine reconnaît qu'il est possible que des éléments favorables à la vie cellulaire soient apportés par l'eau traitée par ce procédé et donne un avis favorable pour le traitement des eaux puis plus tard pour l'homologation de son appareil

Si vous souhaitez obtenir GRATUITEMENT, le livre de 74 pages de Marcel VIOLET, merci de compléter le formulaire d'inscription ci-dessous:

Votre nom :
Votre prénom :
Votre E-mail :
Eau d'orage de Marcel VIOLET

Commenter cet article